Freelance : Comment trouver des missions ?

Nous sommes 2,8 millions à exercer une activité non-salariée et nous gagnons en moyenne 3.100 euros nets par mois… Nous sommes les « indépendants ».

Chers visiteurs, suite à mes articles précédents (Freelance, les avantages et les inconvenients et 6 annees en freelance, le bilan) sur mon statut de freelance, vous me demandez souvent en privé comment trouver du boulot quand on est à son compte.
Dans cet article, je vous donne toutes mes petites astuces issues de mes 6 années d’expérience…

Freelance missions


Piste n°1 : Les relations
Ce sont principalement mes relations professionnelles qui m’ont apporté des opportunités de missions. J’ai dans mon « réseau » des anciens camarades de classe et des anciens collègues de boulot, croisés lors de mes précédents CDI ou missions. Mon conseil : tentez de garder contact avec toutes les personnes que vous croiserez, à l’école comme en entreprise !

Piste n°2 : Les agences de placement / Les cabinets de conseil
Marre de chercher des clients et de les relancer pour que ces derniers payent en temps et en heure ? La solution : passer par un intermédiaire, un agent. Pour la moitié de mes missions, je suis passée par un ce genre d’entreprise (volontairement ou non, car certains clients l’imposent pour simplifier le côté administratif).
Les avantages : pas besoin de prospecter, paiement 1 ou 2 mois max après émission de la facture maximum, relation client / freelance améliorée puisqu’il y a un intermédiaire.
Les inconvénients : tarif moins élevé qu’en direct (forcément, la boite prend une commission), certains intermédiaires imposent l’exclusivité (attention à ce genre de clauses).
Vous cherchez des pistes où déposer votre CV ? Google > « agent » + métier. Good to know : rien ne vous empêche d’être dans la base de données de plusieurs agents.

Piste n°3 : Le réseau social LinkedIn
LinkedIn, c’est le Facebook du monde du travail. Depuis la création de mon profil, j’ai reçu des quinzaines de message de « chasseurs de tête« . Si votre profil est correctement renseigné, les recruteurs viendront naturellement vers vous…

Piste n°4 : Twitter
J’ai récemment entendu parler de freelances qui trouvent leurs missions grâce à Twitter (« recherche » + métier). Vous pouvez aussi liker un max de profils Twitter (agences, annonceurs…) pour guetter les annonces de recrutement.

Piste n°5 : Facebook
Sur Facebook, vous pouvez intégrer plusieurs types de groupes : les anciens camarades d’école, les anciens collègues, les groupes de freelances et enfin les groupes de petites annonces pour les frees.
Par exemple, j’ai intégré les groupes suivants :
– Réseau des anciens #ECOLE
– #AGENCE, les anciens
All freelances are here (groupe créé par le frère de l’ex de mon frère, small world)
Et j’ai aussi liké la page suivante « Dans cette agence, on cherche » (pour les métiers de la com).

Piste n°6 : Le démarchage par courrier électronique
Vous cherchez à élargir votre clientèle ? Faites circuler le mot, vous êtes freelance et vous êtes disponible, là, tout de suite. Sélectionnez des entreprises pour lesquelles vous aimeriez bosser et envoyez un mail avec le lien de votre book ou votre CV en PJ. Certains ne liront peut-être pas votre message mais d’autres vous mettront dans leur
base de données et avec chance certains vous appelleront peut-être tout de suite.

Piste n°7 : Le courrier postal
Vous souhaitez utiliser la méthode « old school », le bon vieux courrier postal ? Voici quelques idées originales : la projection lumineuse avec une lentille, les voeux imprimés en 3D, la carte de voeux explosive, la tasse de café…
Mon préféré ? Le chocolat enveloppé d’un emballage CV.
Tous les ans, vers Noël, je n’oublie pas d’envoyer des petits cadeaux à mes clients préférés (niveau compta, c’est déduit du CA dans la case « frais de représentation »).

Piste n°8 : Les marketplaces (ex : HopWork)
Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester ce nouveau genre de sites : les marketplaces qui sont censés révolutionner le monde du travail freelance. J’ai l’impression que les tarifs sont tirés vers le bas. Je pense que c’est idéal quand on débute et qu’on a peu d’expérience. C’est le « marché » des freelances. Si vous avez déjà testé, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire à cet article.

ET APRÈS, LES NEXT STEPS ?

– Un book intéressant :
Evidemment, vous aurez beau écouter toutes les astuces au-dessus, il faut que votre book / CV suive. Il vous faut des références solides et de belles prestations. Si vous n’en avez pas, misez tout sur un joli site vitrine et mettez en avant vos atouts.

– Un CV mémorable :
Travaillez votre CV : beau et efficace. Et pour l’e-mail ou la lettre de motivation : évitez les fautes d’orthographe, cela peut ruiner votre candidature.

– Un tarif adapté :
Fixez votre TJM, n’ayez pas peur de monter trop haut. Comment fixer son tarif ? Il faut étudier le marché et vous adapter. Vous pouvez aussi ajuster votre tarif en fonction des conditions de travail et votre motivation.

– Combien gagnerez-vous réellement ?
On parle souvent des fameux 50%. Ces 50% correspondent aux impôts, TVA, charges sociales, retraite… Par exemple, vous êtes EI et que vous êtes à l’Agessa : si vous facturez 6750€ par mois, 703€ seront dédiées aux charges sociales, 1125€ (moins la TVA déduite de vos achats) iront au Trésor Public (TVA). Cela donne 4922€. Il faudra déduire les cotisations retraite qui dépendront de votre CA annuel, tout comme les impôts sur le revenu. Mais vous serez sûr(e) de gagner 6750 / 2 soit 3375€ dans votre poche. Un revenu qui est certes confortable mais rappelez-vous que vous ne possédez pas les avantages du salariat (chômage, RTT, tickets resto, CP, avantages, mutuelle…) donc il est tout à fait logique de gagner plus…

LE SAVIEZ-VOUS ?

En tant que freelance, il est fortement conseillé d’ouvrir un compte bancaire séparé de son compte personnel. Ce compte ne doit pas forcément être un « compte pro » avec ses frais associés. Si vous le souhaitez, je peux vous parrainer chez Boursorama, vous gagnerez 80€ en ouvrant un compte et la carte Premier est gratuite à vie. What else?

J’EN PROFITE !

Chers confrères freelances, je vous invite à lire mes autres articles liés : Freelance, les avantages et les inconvenients et 6 annees en freelance, le bilan.

Et vous, quelles sont VOS bons plans pour trouver des missions ?

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager :

Étiquettes : , , , , , ,


Chouchou Cendré

Blogueuse depuis 2013, je partage avec vous mes coups de cœur, mes bons plans, mes astuces... Pour ne rien rater, suivez-moi sur  Facebook,  Twitter, Instagram ou encore par Flux RSS. Vous pouvez aussi recevoir un petit mail à chaque fois que je publie un article en vous inscrivant à la  Newsletter du blog !

2 commentaires à propos de « Freelance : Comment trouver des missions ? »

  1. Prévot

    Vous pouvez également ajouter OPTEAMIS http://www.opteamis.com qui est une plateforme existante depuis plus de 10 ans qui référence plus de 4500 ESN et 6000 freelances spécialisé sur tous les métiers de l’IT; La plateforme est 100% gratuite, plus de 80 donneurs d’ordre finaux (EDF, Aviva, Voyagesncf, etc) publient leur besoins ainsi que des centaines de SSII/ESN.
    Pour plus d ‘infos, n’hésitez pas à nous contacter : support@opteamis.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *