6 années en freelance, le bilan

Déjà 6 années en free, il est temps de faire un petit bilan de congé parental :

Bilan freelance

Les horaires ///
Au cours de ces 6 années, j’ai eu vraiment de tout :
– Des journées où je pouvais partir à 15h alors que j’étais payée la journée entière (j’avais un super chef qui était freelance aussi).
– Des semaines où je rentrais à 3h du mat plusieurs jours de suite (rassurez-vous, la boite paie le taxi dans ces cas).
– Des mois entiers où je rentrais à 20h30 tous les soirs (je ne voyais ma fille de 2 ans que quelques minutes par jour et j’étais en début de grossesse).
– Des nuits blanches (appelées charrettes) à lutter (enceinte) contre le sommeil chez moi avec le client au téléphone à 2h du mat.
– Les journées pépères où j’attendais 18h pour rentrer chez moi.
– Des journées à bosser chez moi en pyjama, mais ces dernières étaient rares car j’étais 90% du temps directement chez le client.


La rémunération ///
En France, l’argent qu’on gagne, c’est très tabou (c’est pourquoi j’apprécie particulièrement la rubrique porte-monnaie de rue89). Entre freelances, souvent, on ne se cache rien. Je sais quel était le TJM (taux journalier moyen) de 90% des freelances que j’ai croisé.
En ce qui me concerne, sans dévoiler de chiffres, j’ai doublé, voire triplé et même quadruplé selon les mois mon dernier salaire en CDI. J’ai à peu près le même chiffre d’affaire ces 5 dernières années, ce qui veut en réalité dire que j’ai eu des apports très différents car j’ai fait des pauses pour mes 2 grossesses (courte pour ma 1ère). Ce qui m’amène directement au point suivant…

Congés maternités ///
Vous êtes freelance et vous attendez un bébé ? J’espère que vous aurez plus de chance que moi ! Lors de la première grossesse, je n’avais plus de couverture maladie à cause du RSI et j’ai dû avancer tous mes frais de maternité. Et lors de ma seconde grossesse, la sécurité sociale a mis 4 mois pour me verser mon congé maternité (voir l’article détaillé) et l’histoire n’est toujours pas réglée car mon bébé a aujourd’hui 8 mois et ils me doivent encore environ 1600€ !

Bosser avec bébé ///
Celles qui l’ont déjà fait le savent, non ce n’est vraiment pas évident… #teamhibou

Chez le client ///
Les freelances sont quelque fois mal intégrés au sein des entreprises et même sujets à des railleries de la part des CDI. J’ai entendu des phrases du type : « tu coûtes cher » ou encore « tu prends des pauses, avec le TJM que tu as ! ». C’est dit, bien sûr, sur le ton de la rigolade et je me fiche pas mal de toutes ces remarques. Mais je vous rassure les free ont plein de blagues sur les CDI aussi, et 90% du temps l’intégration se passe parfaitement bien !

Être freelance, vu par les autres ///
Le point de vue des autres, quand vous êtes indépendant, il y a de tout… Il y a ceux qui pensent que vous vous nourrissez un jour sur deux. Et il y a ceux… Non en fait, il n’y a que ceux-là lol.
Pour la banque, si vous voulez contracter un prêt, sachez qu’il faut au minimum 5 bilans. Je suis passée par un courtier qui m’a dit que peu de banques acceptaient d’emprunter aux indépendants. J’ai obtenu mon prêt chez HSBC mais j’ai déplacé mes comptes quelques mois après pour aller chez Boursorama.

Mes pires moments ///
– « Tu vas bosser avec un mec en télétravail qui a ses enfants et qui bosse en décalé, il travaille jusqu’à 16h et il reprend à 22h ». J’étais en début de grossesse et à 20h je n’avais qu’une envie : pioncer.
– « Le client a changé d’avis, il faut tout refaire avant demain matin 8h ». Il était 22h.
– J’étais enceinte de mon second enfant, j’avais une mission très compliquée et très minutieuse mais il m’était impossible de me concentrer à cause de la faim, des nausées et de l’envie de dormir (même après avoir bu une tonne de café force 9). Ça a duré plusieurs semaines ☹.
– La fois où j’ai payé mes premiers impôts en tant que freelance.
– À chaque fois que je recevais une lettre du RSI

Mes meilleurs moments ///
– « C’est bon tu peux partir, on verra demain » (il est 16h) mon chef. Faut pas me le dire 2 fois !
– Le jour où j’ai tenu dans mes mains mon premier chèque à 5 chiffres ☺.
– Une pause déjeuner en terrasse entre freelances qui a duré jusqu’à 16h (le chef était avec nous).
– Quand je lis un mail de remerciement du client qui est super content du résultat.
– Des « Noël-surprise » à recevoir des cadeaux inutiles mais indispensables !
– Des blagues de bureau (scotch sous la souris, fond d’écran screenshot).
– Quand je décroche une mission pour une marque que j’adore.

Quelques chiffres ///
2 missions longues (d’environ 1 an) chez le client
16 clients
90 factures
15 000 € rackettés par le RSI
8400 € versés à l’URSSAF
3617 € donnés à l’Agessa

Aujourd’hui tout est différent car j’ai un crédit à rembourser et 2 enfants à nourrir. La situation de la stabilité est très tentante, mais je vais tenter de rester freelance ♥.
Vous pouvez aussi lire mon premier article : Freelance : Les avantages et les inconvénients.

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager :

Étiquettes : , , , , ,


Chouchou Cendré

Blogueuse depuis 2013, je partage avec vous mes coups de cœur, mes bons plans, mes astuces... Pour ne rien rater, suivez-moi sur  Facebook,  Twitter, Instagram ou encore par Flux RSS. Vous pouvez aussi recevoir un petit mail à chaque fois que je publie un article en vous inscrivant à la  Newsletter du blog !

9 commentaires à propos de « 6 années en freelance, le bilan »

  1. Francoise d'un jeu Aworded

    Bonjour,
    Je viens de lire votre résumé, en effet pas facile cette vie de Freelance. c’ est trépident.
    Vous voulez continuer à la fin du congé parental.
    d’ un côté, vous avez raison, vous avez un boulot qui vous plait, mais avec 2 enfants, cela ne va pas être facile tous les jours.
    D’un autre côté, arrêter, cela veut dire « laisser la proie pour l’ombre » et retrouver quoi, surtout de nos jours.
    Vous avez un congé d’ une durée de 3ans, ou la reprise est pour bientôt?
    En attendant, continuer de chouchouter vos bambins.
    Vous avez toutes mes amitiés.
    Francoise

    Répondre
    1. Chouchou Auteur de l’article

      Bonjour Françoise !
      Non le congé parental va bientôt s’arrêter, dès que je trouverai une nounou. L’assistante maternelle de mon premier enfant devait garder mon bébé à partir de janvier dernier mais elle ne pourra finalement pas… J’espère que je trouverai la perle rare bientôt !

      Répondre
    1. Chouchou Auteur de l’article

      Oui ça me faisait flipper aussi au début mais c’est le risque à prendre ! J’ai eu de la chance pendant mes 6 années j’ai dû bosser environ 90% du temps… Merci pour ton petit commentaire, bises !

      Répondre
  2. jolieducati

    Hello ,

    maman comme toi et indépendante comme toi en télétravail à 75% le reste je démarche mes clients directement .

    maman aussi de 3 enfants de 16 à 2 ans .

    place en crèche 1 fois par semaine pour l ‘ instant .

    Le rsi m’ a tué la première fois que je me suis mise à mon compte , mais mon coté kamikaze ma poussée à retenté l’ aventure

    Je vie en proche banlieue soit à 10 min en rer du 14 eme .

    Je ne changerai plus même si le rsi est une ruine mais ma liberté n’ a pas de prix .
    Je cherchais à faire un truc avec mon fils aujourd hui et je suis tombée sur ton site .

    J’ ai trouvé tes articles géniaux même pas trouvé de sortie pour mon Gabin .
    Je te souhaite une belle journée

    Répondre
    1. Chouchou Auteur de l’article

      Bonjour jolieducati,

      Merci pour ce petit commentaire, je vois qu’on a pas mal de points communs !
      Belle journée à toi également et à bientôt sur le blog j’espère !

      Répondre
  3. Ping : Atouts / Défauts freelance – A little share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *