E-commerce VS Magasin

Maman   5 décembre 2018

E-commerce

L’e-commerce a connu une ascension fulgurante ces dernières années. En 2 ou 3 clics, il est possible aujourd’hui de commander un produit et de le recevoir en quelques jours, voire le soir-même ! Comment l’e-commerce a réussi à s’imposer en si peu de temps ? Quels sont ses avantages ? Quel futur pour l’e-commerce ?


Il y a 10 ans, peu de gens osaient commander sur le net : peur de renseigner ses numéros de CB, peur de ne jamais recevoir son colis, peur de se tromper d’article. Aujourd’hui, en 2018, plus de 85% des internautes achètent en ligne. On peut dire que celui qui a révolutionné le marché, c’est Amazon. Avec son option Prime (anciennement appelée Premium) à 49€ par an, vous pouvez bénéficier de la livraison en 1 jour ouvré. Et c’est extensible à toute votre famille, je suis sur le Prime de mon frère depuis des années. Tout récemment, Amazon propose aussi de livrer vos courses avec Amazon Pantry. Aux États-Unis, il existe Prime Wardrobe, un service qui permet de recevoir des vêtements sans payer, de les essayer à la maison et de les renvoyer si ceux-ci ne vous plaisent pas.
Amazon teste aussi dans d’autres pays la livraison à l’aide de drones ainsi que la dépose du colis directement dans le coffre de votre voiture.

CB

Mais tout n’est pas tout rose pour le géant Amazon. Nombreux sont ceux qui le boycottent, pour diverses raisons. En voici quelques-unes : Amazon pratique une stratégie de concurrence déloyale, ne paye pas assez d’impôts et les employés de ses entrepôts ont des conditions de travail horribles (source : franceinfo). Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire cet article très intéressant : Comment Amazon a tué Toys’R’Us.
Côté consommateurs, de plus en plus de commentaires « achetés » par les revendeurs polluent le site et faussent les avis des internautes.
Mais d’après moi son principal atout est le service client qui est irréprochable puisque personnellement je n’ai jamais eu de problème pour me faire rembourser en cas de litige. Pour tout vous avouer, la dernière fois que je me suis trompée de produit sur Amazon, j’ai demandé un échange et à la fin du processus de retour, on m’a indiqué : vous pouvez garder le produit. Nice, Amazon!

Revenons-en au sujet principal de cet article, l’e-commerce. Voici ses 5 avantages indéniables d’après moi :

Shopping

1. Faire du shopping partout, quand on veut

Pas d’horaires, pas d’endroit imposé : on peut acheter de son lit, en pyjama, sur son mobile, en voiture… à midi comme à minuit. Seule condition : une connexion internet et un device.

2. Les filtres et le moteur de recherche

Cette fameuse barre de recherche avec sa petite loupe fait gagner un temps précieux quand on cherche quelque chose de spécifique. On peut dire la même chose des filtres qui sont d’une importance capitale sur un site d’e-commerce. Allez demander à un vendeur en magasin de trier les prix du moins cher au plus cher !

Waiting line

3. Pas de file d’attente

Pas besoin de faire la queue pour payer, ni de se serrer les coudes dans les magasins, surtout pendant les périodes des fêtes. Même si de plus en plus de magasins adoptent (enfin) la file d’attente unique et le marquage RFID (bravo Decathlon), attendre de longues minutes pour payer est une expérience désagréable pour la majorité d’entre nous.

retour

4. Retours et échanges simplifiés

Il y a 10 ans, les démarches étaient compliquées quand un vêtement reçu n’allait pas. Aujourd’hui, les processus sont simplifiés et il est facile d’obtenir un bon de retour. J’ai récemment expérimenté cela sur l’e-shop Ridestore qui a un service client top et dynamique !

cashback

5. Profiter du cashback

Le cashback, c’est encore flou pour plein de monde mais pourtant c’est entièrement gratuit et il est possible de récupérer une partie de son achat en ligne. Par exemple, pour mes vacances j’ai commandé sur Leclerc Voyages, j’ai récupéré 47€ sur un compte épargne grâce à Capital Koala !

machine learning

Bilan

Petit à petit, les inconvénients de l’e-commerce s’amoindrissent. Des géants du commerce traditionnel comme Carrefour ou Ikea se réveillent tardivement, réalisant qu’ils ont « loupé le virage du digital ». D’autres profitent de la confusion générale pour « arnaquer » les internautes crédules (ici par exemple ou encore ). L’avenir se profile sans aucun doute du côté des assistants vocaux (Alexa) et de l’intelligence artificielle : le machine learning, les recommandations personnalisées… Espérons que les principaux acteurs de l’e-commerce ne se contenteront pas de copier le géant Amazon et proposeront de la « french tech ».

Vous avez aimé cet article ? Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard :

Pin

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager :


Chouchou Cendré

Blogueuse depuis 2013, je partage avec vous mes coups de cœur, mes bons plans, mes astuces... Pour ne rien rater, suivez-moi sur  Facebook,  Twitter, Instagram ou encore par Flux RSS. Vous pouvez aussi recevoir un petit mail à chaque fois que je publie un article en vous inscrivant à la  Newsletter du blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *